Oie, Oie Oie Maman

Comme diraient toutes  les mamas du monde….

Vous savez, le Petit qui m’a fait un ventre tout rond, y a pas encore si longtemps , (3,970kgs 52 cm, je suis très fière mais bon les enfants de D…. ont tous fait plus de 4 kgs à la naissance) :

Vous vous souvenez, les filles, celui qui avait peur des mouches, qui avait décidé de faire de la danse classique en même temps que vous, avec ses couches, quel tutu!!( dieu merci, 2 séances lui ont suffi)

Vous vous souvenez, celui dont Coraline était tombée amoureuse, toutes les cinq minutes, elle se pendait à son cou, et lui restait impérial et tendre

Vous vous souvenez de Chloé, amour passionné et partagé,  le Petit était parfois jaloux et elle lui expliquait la vie, j’ai couru avec lui les boutiques pour trouver la poupée qu’il voulait lui offrir pour son anniversaire ( hum, tout un programme..)

Tant qu’on n’a pas entendu Chloé, cinq ans dire au Petit, d’une voix de petite femme : « C’est très gentil ce que tu me dis-là », j’en souris encore en l’écrivant.

Vous vous souvenez, celui qui a pris tous les pin’s et qui a fait le tour du quartier en les vendant 10 francs pour se faire de l’argent de poche, j’ai dû refaire le parcours pour proposer et …ma foi, qu’est-ce que j’ai pu rire!

Celui qui, qui, qui ….

Eh bien, il conduit maintenant, un vrai Dieu, mon fils , plus beau que lui tu meurs, aie aie aie, mon fils, y en a sûrement une qui va me le piquer d’ici peu, va falloir que j’ouvre l’oeil,

Vous le verriez au volant, Prost en plus calme, serein, il maîtrise, c’est le seul avec qui je n’ai pas peur, mon 1m83 au moins de ma chair à moi, si tendre, si sérieux.

Même qu’il m’a expliqué, avec ses 10 heures de conduite, que je conduisais comme un pied, il a même prononcé autre chose, moi, sa mère et ça me fait rire en plus, mon petit bonhomme à moi, elle a de la chance celle qui va t’avoir, pourvu que ca se passe bien pour vous deux, comme ça se passe pour tes soeurs, promets-moi, fais attention, y a des trucs à savoir…fais ce que tu peux mon ange, juste promets-moi qu’elle ne sera jamais obligée de penser du mal de toi, je ne pourrais pas supporter.

Bisous mon fils.

aie aie aie, les Copines, sont beaux nos enfants….

Image parEsi Grünhagen de Pixabay