7 petites notes

Photo by Kai Pilger from Pexels

Pour faire de la musique depuis des siècles, – à mon idée-, et tant de mélodies différentes.

Alors, dites-moi pourquoi, on n’entend plus tous ceux qui les ont mariées ces petites notes, qui les ont chantées jouées, au délà de 10 ans et je suis gentille, ça m’agace au plus haut point, c’est pourtant les mêmes petites notes, juste, leurs chorégraphies pointent autrement sur la portée.

L’Âme des poètes se languit dans les petits chemins qui sentent la noisette, vous qui passez sans la voir ( plutôt l’entendre, mais c’est pas dans le titre!!), Jean Sablon, Mireille, et puis plus tard, Mouloudji, Cora Vaucaire, les escaliers de la butte sont durs aux oubliés, Gilbert Bécaud ne revient plus de Galilée

Toute petite, il y a très longtemps, on écoutait le dimanche matin, la radio « Radio Luxembourg » à l’époque, si mes souvenirs sont exacts, me reviennent les noms Carmen et la Hurlette, Raymond Soupleix et Carmen Tessier, dans la semaine, la famille Duraton, mais surtout le dimanche matin, sont restés dans ma mémoire, mes oreilles et mon coeur, le concerto de Varsovie, le final des forains d’Henri Saugué, l’âme des poètes de Charles Trènet, je ne sais pas si ces dimanches matin m’ont fait aimer la musique ou bien si j’étais predisposée à l’accueillir, tout ce que je sais, c’est que ces morceaux ne m’ont jamais quitté, ils m’accompagnent ainsi que tout ce j’ai entendu et entends, j’ai une montagne de morceaux, mélodies dans la tête, concertos classiques, jazz, variétes, soul, rock, rap, sambas brésiliennes etc…et c’est peut-être dommage pour mes voisins.

Pour en revenir à ces dimanches matins, après avoir été plongée dans cette musique, vers 11h30 midi, passait « Les roses blanches » de Damia,- (je crois, ou Berthe Sylva), enfin bref, cette chanson avait l’art de flinguer le restant de mon dimanche, tant, elle m’avait mis le moral à zéro.

Merci à Youtube de me permettre de retrouver ces morceaux ( sauf les roses blanches que je ne me risque pas à écouter)

(Dommage pour le son)

Le final à 24:40 – « Les Forains » Henri Sauguet