Géranium jacassant!!

Le petit electron libre

Au cas où je deviendrais ce petit electron libre que j’ai toujours rêvé d’être, si j’arrive enfin enfin à me dépouiller de tous ces oripeaux, bien trop lourds à porter, dirait, lisant mes vers et vous émerveillant, heu pardon, je m’égare…

Donc, si je deviens ce petit electron libre, se baladant dans les airs sans soucis, ni entraves, dévalant en riant les rayons du soleil, effleurant les pétales écarlates des géraniums jacassants….

Et puis, si je retrouve aussi les petits électrons libres qui m’ont précédée, alors?

Alors, on se mettra tous ensemble d’un même coté de la planète et on la fera pencher, ho hisse, histoire que vous ayez tous, ni trop froid, ni trop chaud, histoire aussi que vous ayez tous à boire, histoire encore de vous faire chavirer, un tout petit peu peur afin que vous vous serriez bien fort les uns contre les autres.

J’irai revoir le petit caillou doré que je voulais devenir avant que d’être electron, je lui dirai de m’attendre, que j’en profite encore…

Au cas où je deviendrais ce petit electron libre qui chuchote des tas de mots si jolis que vous ne pouvez entendre….

Ah, il vaut bien mieux être electron libre pour que vous puissiez entendre ce que l’on veut vous dire.

arton38

5 commentaires sur “Le petit electron libre”

Les commentaires sont fermés.