Françoies Dorin / Les Lits à une place

« C’est peut-être les pantalons de nos filles, mais c’est quand même les rotules de leurs mères ! »

A remettre dans le contexte,

 

Les Corbeaux et les Renardes

dans la foulée, j’ai rouvert « Les Corbeaux et les Renardes », et là, on suit bien l’évolution, Françoise Dorin nous montre des femmes appartenant à des générations différentes et nous explique qu’il y a d’autres moyens que de « retrousser ses manches ou bien retrousser sa jupe » , – seule solution de survie des générations de femmes précédentes-,désormais

J’aime beaucoup ses formules à l’emporte-pièce, sa vivacité d’esprit, son humour tendre et ne sais pourquoi,je me retrouve dans le monde de Gigi de Colette dans les Corbeaux et les Renardes

Les Corbeaux et les Renardes Les Corbeaux et les Renardes

Commentaires fermés

La Copine Jtedisquandmême

A remettre dans le contexte,

Les lits à une place appartiennent à ma PAL comme on dit, l’humour de Françoise Dorin et ses vérités, même si je le lis maintenant en constatant le chemin accompli par les femmes et l’évolution de la société, mais le fond est toujours actuel, pour cause, les sentiments sont toujours les mêmes………
Rendez-vous au point d’orgue…

La Copine Jtedisquandmême

une merveilleuse galerie de portrait, derrière la prolixité et la verve de François Dorin, déjà fort agréable, je trouve qu’elle est un grand auteur, c’est mon avis et je le partage!!

Les commentaires sont clos

%d blogueurs aiment cette page :