Einstein

Dream in SPIPSKYE

Balabalababala……Balabalababala……Qu’est-ce qu’il ne faut pas faire pour que le logo reste à sa place, faudrait peut-être s’intéresser aux esquelettes un jour…

« Le hasard, c’est la formule qu’emploie Dieu lorsqu’il veut rester anonyme » Albert Einstein. :))

Des Copines : Et Dieu vit que le monde était beau, et Dieu créa les Copines, (Les Copines metstoiderrièreEinsteinvomieuxlefairenousmeme…:-)))), comme quoi avec deux, trois balises, on fait des miracles, bon, ….
De W… « l’idéaliste prend parfois son desir pour une réalité, il peut aussi faire apparaître un point dans le vide et montrer le bon chemin au réaliste » super joli, mais trés long à taper, impossible à condenser,
De ma belle-mère kajamaisfaitdansla dentelle « la vie est un gâteau de m…. avec du sucre dessus » honteusement pillée ,
De mon beau-père « La culture, c’est comme la confiture, moins on en a, plus on l’étale » honteusement pillé par Françoise Sagan, heu, Papy, c’est pour ça qu’on vous a offert tous ces bouquins, c’était commode comme idée et ça vous fait du bien,

De Maman, : » Ah, mon pauvre Monsieur, c’est la roue qui tourne », pratique en toutes circonstances, y mettre le ton qui convient, Maman sur ce coup, tu as été horrible, mais qu’est-ce qu’on a ri, pardon, pardon….

Yn Yang

 

6 commentaires sur “Dream in SPIPSKYE”

    1. -T’as mis un E à Sky, c’est normal?

      – D’accord, tu suis, non, c’est pas normal, c’est quand je tape, mais de toute façon, c’est mieux comme cela,

      -T’as raison, on va féminiser le ciel, encore une conquête, petit à petit, on y arrivera…

      Gisèle

      1. -Regarde, ce pauvre matou, là-haut, il ne suit plus….

        -Te laisse pas avoir c’est une ruse de félin…

        -Tu te souviens pourquoi on appelle certains hommes « des matous »?

        -Non, pis, je me souviens plus des hommes non plus!!

        Gisèle

        1. -T’as la memoire qui flanche?

          -Non, mais, il a eu la dernière souris, dans le coup, j’en ai plus besoin…

          -Le chat ou le matou?

          -J’écoute plus, j’entends plus, viens, on file à l’annexe placarder.

          Gisèle

          1. -C’est kafkaien ce dialogue…je ne suis plus……

            -moi non plus, je garde le chat, je vire le matou, il est aux croquettes, je suis tranquille…

            -Le chat ou le matou?

            l’annexe

          2. -Ah, et puis en parlant de Kafka, fais-moi penser que je me désabonne, mon charcutier n’a plus de cloportes, il en avait pas la demande, je préfère les recettes de Femme Actuelle.

            -Oui, oui….

Les commentaires sont fermés.