De si jolis mots

Cette rubrique est destinée à récupérer les phrases que j’aime avec les jolis jeux de mots que j’aime etc
Au cas où les auteurs n’aimeraient pas, qu’ils le fassent savoir.

Je ne mets pas les noms d’auteurs pour l’instant

La Copine ka décidé

Françoies Dorin / Les Lits à une place

« C’est peut-être les pantalons de nos filles, mais c’est quand même les rotules de leurs mères ! »

A remettre dans le contexte,

 

Les Corbeaux et les Renardes

dans la foulée, j’ai rouvert « Les Corbeaux et les Renardes », et là, on suit bien l’évolution, Françoise Dorin nous montre des femmes appartenant à des générations différentes et nous explique qu’il y a d’autres moyens que de « retrousser ses manches ou bien retrousser sa jupe » , – seule solution de survie des générations de femmes précédentes-,désormais

J’aime beaucoup ses formules à l’emporte-pièce, sa vivacité d’esprit, son humour tendre et ne sais pourquoi,je me retrouve dans le monde de Gigi de Colette dans les Corbeaux et les Renardes

Les Corbeaux et les Renardes Les Corbeaux et les Renardes

Lyon

Ah, je reconnais bien là la Copine Christiane et son amour de la cuisine,
Est-ce que je mets ce poème rayon « cuisine » ou rayon « jolis mots »?
Christiane, que faire? Que pensent les Copines de créer une nouvelle rubrique la cuisine lyrique que Christiane sera chargée d’alimenter ( je sais, c’est facile!)
Tabliers et papinettes…..

J’ai bien évidemment

😮 L’amitié aurait des vertus que l’amour n’a pas et serait aussi importante dans une vie :

elle est plus légère moins compliquée, et plus lucide.

L’amitié est très rarement le fruit du hasard, et l’on choisit toujours ses amis quand l’amour peut nous « tomber dessus » sans crier gare.

On a peu le coup de foudre en amitié, qui demande du temps pour se construire.

Dans un ami, on recherche un peu d’ un autre soi-même. On devient ami parce qu’on s’intéresse aux mêmes choses, qu’on a les mêmes envies, qu’on partage les mêmes idées sur les gens, sur la vie, bref, parce qu’on voit le monde de la même façon.

C’est l’histoire du vieux proverbe  » Qui se ressemble, s’assemble ».

Cela peut être vrai en amour, mais en amitié les choses sont plus faciles.

Bref, l’amitié c’est rassurant, l’ami nous voit tel que nous sommes, et nous aime pour ce que nous sommes vraiment.

Malgré tout, l’amitié a aussi ses devoirs.

Les vrais amis sont ceux qui sont présents lors des grands moments de la vie, heureux ou malheureux.

Pour conclure si l’on veut absolument pouvoir compter sur quelqu’un ou prévenir la solitude, on a intérêt a avoir de BONS AMIS !!!!!

Il faut être toujours ivre. Tout est là: c’est l’unique question. Pour ne pas sentir l’horrible fardeau du Temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve.

Mais de quoi? De vin, de poésie, de vertu, à votre guise. Mais enivrez-vous.

Et si quelquefois, sur les marches d’un palais, sur l’herbe verte d’un fossé, dans la solitude morne de votre chambre, vous vous réveillez, l’ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l’étoile, à l’oiseau, à l’horloge, à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle, demandez quelle heure il est;

et le vent, la vague, l’étoile, l’oiseau, l’horloge, vous répondront: « Il est l’heure de s’enivrer! Pour n’être pas les esclaves martyrisés du Temps, enivrez-vous; enivrez-vous sans cesse! De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise. »

Baudelaire